Let’s go to the beach!

La journée la plus agréable que nous avons passée en Nouvelle Galle du Sud (région de Sydney, ndlr) est sans conteste celle où nous avons goûté pour la première fois à la « beach life ». Comme certains le savent déjà, nous n’aimons pas beaucoup nous retrouver dans les lieux hyper touristiques où tout le monde dit qu’il faut TROOOOOOOOOOOOOOP aller, genre Bondi Beach. Donc, lorsqu’un ami perdu de vue depuis 10 ans, vivant désormais à Sydney depuis des années, a répondu très favorablement à mon message et nous a proposé de nous emmener dans des plages moins connues, nous avons sauté de joie (littéralement hein, enfin quelque chose d’excitant à faire depuis notre arrivée!).

Sydney beach - The French Odyssée

Nous nous rendons tout d’abord dans les jardins de la Strickland House, afin de voir un superbe point de vue sur la baie de Sydney : le port, le Harbour Bridge, l’île des requins (Shark Island) posée telle un rocher au milieu de l’océan…

Nous nous promenons ensuite dans le parc du Vaucluse (oui oui! Vaucluse park, plutôt surprenant non?!), sur un sentier écharpé, au milieu des arbres le long de la côte rocheuse. L’eau et le ciel sont d’un bleu très vif. Mais néanmoins, je ne me risquerais pas à sauter dans l’océan, contrairement à des groupes de baigneurs que nous voyons (attention requin!!!!!!!!!).

Sydney beach - The French Odyssée

Nous arrivons finalement à une petite plage, uniquement emplie d’Australiens. Dans l’eau, un shark net (littéralement « filet à requin ») délimite la zone de baignade. C’est HY-PER rassurant…… La phobique maladive de requin que je suis est vraiment ra-vie. Après s’être tartinés intégralement de crème solaire, nous nous baignons enfin, pour la première fois de l’autre côté du monde. Il fait tellement chaud à l’extérieur que les 25°C de l’eau me paraissent agréables, moi qui n’aime pas l’eau « froide ». Les hommes se chauffent pour nager jusqu’au filet, je n’ai pas trop le choix donc! Bon finalement, nous nous arrêtons à 3 mètres, sans faire trop les malins (enfin, je ne faisais déjà pas la maligne, MOI). En revenant sur la plage, nos amis nous racontent que sur la plage voisine, un plongeur s’est rendu compte que le filet était troué la semaine dernière. Il n’y portait pas trop d’attention avant qu’il n’aperçoive un requin bouledogue (Bullshark, le plus dangereux du monde EVER) nageant tranquillement parmi les baigneurs. Cela s’est produit une semaine auparavant. Je suis contente qu’ils aient gardé cette histoire d’horreur pour après notre baignade! D’ailleurs, je réalise que je n’ai pas demandé le nom de la plage, histoire d’en parler dans le blog. C’est simple, c’est Shark Beach, qui donne sur Shark Bay… Ok, merci, au revoir.

Sydney beach - The French Odyssée

Après ce petit rafraîchissement pas du tout stressant, nous finissons notre journée par une balade dans le Sydney Harbour National Park, qui offre un nouveau panorama sur la ville. Il s’agit de très hautes et abruptes falaises qui plongent toutes droites dans l’océan. Sur le sentier, plusieurs panneaux étranges nous intriguent. Nos amis nous expliquent que ce lieu est malheureusement très prisé pour les suicides et que le gouvernement a donc placé des caméras de surveillance un peu partout et des panneaux publicitaires « accrochez-vous à la vie, il y a de l’espoir »!

Sydney beach - The French Odyssée

La découverte de Watson Bay et de son joli début de coucher de soleil vient clôturer cette fabuleuse journée.

Logo cheers noir

Fun fact : la Strickland House est connue en Australie pour avoir abrité plusieurs scènes de films Hollywoodiens, dont Australia (que nous n’avons toujours pas vu ahem…).

Fun fact bis : à l’origine, Shark Island était le lieu de quarantaine pour les chiens et chats.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Commentaires

  1. Super articles , des beaux lieux à visiter ! bref , top !

  2. Lieu de quarantaine pour les chiens et chats, comme ça si ils déclarent une maladie, hop à la mer aux requins ? Ahh toujours écolos ces australiens 😉

    1. Exactement! Ca leur a suffit de se choper la Myxomatose à cause des lapins Européens faut croire :p

Laisser un commentaire