Un voyage inattendu (An unexpected journey)

Le jour du départ, je n’ai plus d’eau dans mon corps à force d’avoir pleuré tous les jours depuis une semaine. J’attends désespérément que la fameuse excitation du voyage revienne. Les « aloooooooors tu dois être trop excitéeeeee » m’irritent de plus en plus, car c’est tout le contraire! Mais il paraît que c’est normal alors bon, ok.

Nous mangeons notre dernier repas français ; des huîtres, une bonne idée de Clem Choucha pour me faire plaisir (ce détail va avoir toute son importance un peu plus tard, ndlr). Puis en route pour la première étape qui doit durer une dizaine d’heures.

Un voyage inattendu - The French Odyssée

Premier vol opéré par British Airways, rapide et sans encombre. Au moins ils parlent un anglais correct (#quelleesthautaine). Et en 2h de vol, on a même droit à un petit Wrap poulet-sauce harissa plutôt pas mal ; je tiens à préciser que j’adooooooore la nourriture dans l’avion, et que ceci n’est pas ironique. Nous arrivons à Londres pour une escale de 2h30. Le prochain vol va durer 7h, de nuit, et nous emmènera à Dubai.

Peu de temps avant de monter dans le second avion, je commence à sentir des choses bizarres dans mon ventre. Genre, je sens ma digestion. Hmhm, ça sent mauvais. Ma mère me confirme que j’ai le teint blafard sur Skype (NO comment!). Finalement, on embarque et juste avant le décollage, je me rue dans les somptueuses commodités de la classe éco pour rendre mon wrap. Bon, c’est pas grave, je me dis que « ça fera des trucs à raconter sur le blog ». D’autant que ça va beaucoup mieux.

Mais c’était sans compter sur la non-coopération de mes intestins, qui ont décidé de me faire payer ma consommation d’huîtres toutes les demi-heures pendant les 5 premières heures de vol (sur 7, oui oui) (#bonjourlespétéchies). J’ai enfin compris l’utilité des sacs en papier…

Bye bye le fantasme de maison secondaire au Cap Ferret, moi aussi je suis intolérante aux huîtres désormais, youpi!

Du coup, je n’ai pas pu avoir mon plaisir de goûter aux repas sur ce vol, shit! Clem Choucha, lui, a miraculeusement réussi à manger à mes côtés.

IMG_20160225_173805 final

A l’arrivée à Dubai, enfin, l’excitation commence à revenir, malgré le vol catastrophique. Quand soudain…… Et oui, c’était trop beau pour être aussi simple! Tout le monde récupère ses bagages SAUF nous! Bon, on est dans un pays anglophone, on parle anglais, les gens sont sympas, we will SURVIVE.

La gentille hôtesse d’Emirates cherche nos bagages dans le monde entier et ne les trouve nulle part, malgré les numéros de traçabilité. On reste étrangement zen. Nul besoin d’engueuler la gentille hôtesse, ce n’est pas de sa faute ; ne jouons pas les Français de base! (qui se sent visé?!)

Finalement, la gentille hôtesse nous dit de rappeler dans 3h pour une update et nous rejoignons enfin Mag (mon-amie-depuis-que-j’ai-10-ans-ouais-ouais) qui a bien poireauté 1h, depuis 8h30 du matin, son jour de weekend (#sympaslesinvités).

Pour la petite histoire, nos bagages étaient bien arrivés avec nous à Dubai, mais mal aiguillés et restés en zone de transit. Ils nous ont donc été livrés 4h après notre arrivée. Efficace le service à Dubai (*cough cough* *toussottement*).

The French Odyssée - signature

Fun fact : il paraît que la Ginger Ale servie avec des glaçons est radicale en cas de nausée. Enfin, c’est ce qu’une hôtesse a dit à Clem Choucha… #leshuîtressontplusfortes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire